La Légion Sauvage

Défendre la Horde, Respecter ses frères, Vaincre ou mourir
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 24 ... 30  Suivant
AuteurMessage
Daodi
Esclavagiste de la Légion
Daodi

Nombre de messages : 5889
Localisation : Paris
Points : 2713
Date d'inscription : 29/03/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyMar 21 Juil 2009 - 18:48

Jettez vous tous dessus, c'est vraiment magnifique.

Ça tourne autour de l''histoire du trafic de drogue entre les USA et le Mexique entre les années 70 et aujourd'hui. Très bien documenté (comme avec Ellroy on se dit que si ca s'approche de la réalité, ca fait flippé), des personnages fabuleux et tragiques, bien écrit, violent mais jamais gratuitement. Ça envoi du très lourd dans le genre claque dans la gueule.

Une critiques qui va bien :

http://actu-du-noir.over-blog.com/article-16906260.html

_________________
Pour briller en société, je mange du cirage Daodi

« L'éducation coûte trop cher ? Essayez l'ignorance ! »A.Lincoln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fabricepaulmier-photographies.fr
Daodi
Esclavagiste de la Légion
Daodi

Nombre de messages : 5889
Localisation : Paris
Points : 2713
Date d'inscription : 29/03/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 24 Juil 2009 - 12:11

Enfin réédité en France, un livre d'histoire culte, révoltant et triste

"Enterre mon cœur a Wounded Knee", l'histoire de la conquête de l'ouest vu par ceux qui ont tout perdu, les indiens.

_________________
Pour briller en société, je mange du cirage Daodi

« L'éducation coûte trop cher ? Essayez l'ignorance ! »A.Lincoln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fabricepaulmier-photographies.fr
Throwontax
Esclavagiste de la Légion
Throwontax

Nombre de messages : 2658
Age : 40
Localisation : La ville rose-cassoulet
Points : 739
Date d'inscription : 08/09/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 24 Juil 2009 - 12:57

daodi a écrit:
"Enterre mon cœur a Wounded Knee"

A ne pas confondre avec "Enterre mon genou à Wounded Heart", une comédie romantique.
Quoi ? Une blague sur un bouquin qui parle de génocide, c'est faute de goût ? Rholala c'que vous pouvez être rabat-joie... :profilbas:

_________________
How much wood would a woodchuck chuck if a woodchuck would chuck wood ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chez.com/theproject
Daodi
Esclavagiste de la Légion
Daodi

Nombre de messages : 5889
Localisation : Paris
Points : 2713
Date d'inscription : 29/03/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyLun 3 Aoû 2009 - 15:43

Fini "Enterre mon coeur..." et je reste dans la même ambiance Western avec le récit de la première expédition à avoir traversé l'Amérique du nord.

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 51A25WH16PL._SS500_

_________________
Pour briller en société, je mange du cirage Daodi

« L'éducation coûte trop cher ? Essayez l'ignorance ! »A.Lincoln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fabricepaulmier-photographies.fr
Daodi
Esclavagiste de la Légion
Daodi

Nombre de messages : 5889
Localisation : Paris
Points : 2713
Date d'inscription : 29/03/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyJeu 13 Aoû 2009 - 11:30

Petite pause sur la route de l'ouest, et j'ai lu un magnifique thriller.

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Arton12699-b953e

Paru au USA il y'a 25 ans, jamais traduit en France, c'est l'un des premiers livre aillant pour thème un sérial killer. Avant "Le silence des agneaux" ou "Un tueur sur le route". Et c'est très bon. Peu être pas tout à fait du niveau d"Un tueur sur le route" mais vraiment pas loin. Vous trouverez facilement des critiques dithyrambiques sur le web

_________________
Pour briller en société, je mange du cirage Daodi

« L'éducation coûte trop cher ? Essayez l'ignorance ! »A.Lincoln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fabricepaulmier-photographies.fr
Throwontax
Esclavagiste de la Légion
Throwontax

Nombre de messages : 2658
Age : 40
Localisation : La ville rose-cassoulet
Points : 739
Date d'inscription : 08/09/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyMer 19 Aoû 2009 - 21:11

Le 3e volet de la série Nous, les Dieux de Werber : Le Mystère des Dieux.
J'avais hâte de découvrir le dernier (?) volet, mais ça s'essouffle un peu.

_________________
How much wood would a woodchuck chuck if a woodchuck would chuck wood ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chez.com/theproject
Dazel
Floodeur no life
Dazel

Nombre de messages : 2744
Age : 37
Localisation : Perdide
Points : 649
Date d'inscription : 02/11/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyJeu 20 Aoû 2009 - 2:54

Panic, bof.
The many coloured land, comprends rien.

Je relance sur celui là :
Scott Lynch : les salauds gentilshommes (the lies of Locke Lamora) (aka "pisse de cheval"). C'est le meilleur roman de fantasy depuis le trone de fer !!! Je l'ai acheté 4 fois et offert à tout le monde.

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Scott-lynch-the-lies-of-locke-lamora-746948

Throw tu me fais plaisir tu vas le commander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dazeland.com
Throwontax
Esclavagiste de la Légion
Throwontax

Nombre de messages : 2658
Age : 40
Localisation : La ville rose-cassoulet
Points : 739
Date d'inscription : 08/09/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyJeu 20 Aoû 2009 - 16:53

Dazel a écrit:
C'est le meilleur roman de fantasy depuis le trone de fer !!! Je l'ai acheté 4 fois et offert à tout le monde.

Throw tu me fais plaisir tu vas le commander.

Bah pourquoi tu me l'offres pas à moi ? Sad

_________________
How much wood would a woodchuck chuck if a woodchuck would chuck wood ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chez.com/theproject
Karhak
Floodeur no life
Karhak

Nombre de messages : 2321
Localisation : Ailleurs
Points : 310
Date d'inscription : 09/07/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyJeu 20 Aoû 2009 - 23:33

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Fermea10

Toujours d'actualité :p

P.S. Salut les caves elephant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Throwontax
Esclavagiste de la Légion
Throwontax

Nombre de messages : 2658
Age : 40
Localisation : La ville rose-cassoulet
Points : 739
Date d'inscription : 08/09/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 21 Aoû 2009 - 9:54

Karhak a écrit:

P.S. Salut les caves elephant

Salut le grenier.

Sinon j'ai acheté la route de Mc Carthy, sur les conseils de Dao, et, détail cocasse, dans mon petit panier j'avais aussi mis No Country For Old Men, le film multi-oscarisé des frères Cohen (qu'on a bien aimé d'ailleurs). Et bien je me suis aperçu que ce film était basé sur un autre livre de McCarthy. Dingue non ?

_________________
How much wood would a woodchuck chuck if a woodchuck would chuck wood ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chez.com/theproject
Eltoune
Floodeur no life
Eltoune

Nombre de messages : 3211
Localisation : Paris XI
Points : 1954
Date d'inscription : 17/01/2006

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 21 Aoû 2009 - 10:41

"No country for old men" est une des rares adaptations des frères cohen. Je me demande même si c'est pas la seule.


Sinon je viens de commencer un dantec. J'avais adoré la "trilogie" (hum pas vraiment mais un peu ^^ - Les racines du mal / La sirène rouge / Babylon babies).

Ici encore un autre délire. Une écriture différente. Pas évident de rentrer dedans mais ça se fait progressivement :


Maurice G Dantec - Grande jonction


Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Grande-jonction-dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 21 Aoû 2009 - 11:23

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 51Q1EY6H5BL._SS500_
L'histoire es assez sympa. La fin fini en queue de poisson mais bien agréable a lire.

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 5129SSZW3VL._SS500_

Vraiment pas mal du tous. On vois a peu pres jusqu'ou on peu aller pour se venger. Et il y en as des bien bonnes dedans ;)

Et le petit dernier:

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 51XVGDXKACL._SS500_

Livre qui vous tiens en haleine tous le long. Et le 2 es pas mal non plus ;)
Revenir en haut Aller en bas
Daodi
Esclavagiste de la Légion
Daodi

Nombre de messages : 5889
Localisation : Paris
Points : 2713
Date d'inscription : 29/03/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 21 Aoû 2009 - 12:58

C'est un des King que j'ai préféré et sans doute celui qui m'a fait le plus flippé.

_________________
Pour briller en société, je mange du cirage Daodi

« L'éducation coûte trop cher ? Essayez l'ignorance ! »A.Lincoln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fabricepaulmier-photographies.fr
synaid
Esclavagiste de la Légion
synaid

Nombre de messages : 2840
Localisation : Bretagne
Points : 1147
Date d'inscription : 08/02/2006

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 21 Aoû 2009 - 16:45

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 9782264044730

_________________
Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 0031 dps gnéééééé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
worzeele
Floodeur no life
worzeele

Nombre de messages : 1620
Points : 226
Date d'inscription : 09/07/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 21 Aoû 2009 - 20:03

Tiens, j'ai vu que Tran Anh Hung allait faire une adapation d'une nouvelle de Murakami, "Norwei no mori". J'ai hâte de tsa !
M'enfin, bon, je vais déjà attendre 1Q84 de Murakami et "I come with the rain" de Tran Anh Hung qui sortiront dans un avenir plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daodi
Esclavagiste de la Légion
Daodi

Nombre de messages : 5889
Localisation : Paris
Points : 2713
Date d'inscription : 29/03/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyMar 25 Aoû 2009 - 18:35

Citation :
À l’attention de Monsieur Bernard Fixot


Monsieur,

Je ne vous raconterai pas de salades : je n’avais pas une très grande idée des livres de monsieur Guillaume Musso, sans avoir pris la peine d’en lire un, ce qui est mal. Ce jeune auteur “passionné de littérature” souffre sans doute de ces terribles a priori et on le comprend. Or j’ai eu tantôt l’occasion de feuilleter son roman intitulé Sauve-moi, paru en 2005 et dont il s’est vendu, dit-on, plus de deux millions d’exemplaires. Force m’est de reconnaître que c’est beaucoup plus mauvais que je ne pensais, et que je ne puis lire désormais sans ricaner, dans un article du Figaro consacré à votre poulain :

"Le travail sur le texte. Guillaume Musso s'inscrit parfaitement dans cette rude école Fixot. Car il faut accepter de travailler et de travailler encore sur le texte."

Monsieur, c’est une plaisanterie et je sais de quoi je parle. Depuis près d’une dizaine d’années, j’ai l’honneur contestable de travailler, en qualité de rewriter, pour le compte d’une maison bien connue spécialisée dans la romance à l’eau de rose. J’estime peu ce genre mais j’applique tout mon zèle et ma conscience professionnelle, la seule forme de conscience valable selon certains, à faire en sorte que ces romans écrits à la chaîne et traduits de même paraissent au pays de Molière dans un français correct. Quelle ne fut pas ma surprise de lire, en tête de la deuxième page de Sauve-moi :

Juliette lança un bras aléatoire vers la table de nuit qui projeta le radio-réveil sur le sol.

Cette phrase, un rewriter digne de ce nom ne l’aurait pas laissée passer. J’en conclus logiquement que votre correcteur, car je ne peux imaginer que vous n’en employez pas un, monsieur Musso ayant peut-être mieux à faire que se relire, j’en conclus logiquement que votre correcteur est un jean-foutre et un incompétent. La maladresse de la construction vous aura sauté aux yeux : tel que c’est écrit, on est en droit de penser que c’est la table de nuit qui a projeté le radio-réveil sur le sol. Une telle interprétation est exclue, sans même parler de réalisme, car la suite du texte n’accorde à cette table de nuit aucun rôle particulier : elle n’est clairement pas douée de vie. Il eût été pourtant si facile ― scandaleusement facile, même ― d’écrire :

Juliette lança vers la table de nuit un bras aléatoire qui projeta le radio-réveil sur le sol.

Dans un premier temps. Car notre correcteur consciencieux se serait ensuite penché sur le cas de ce “bras aléatoire”. Ce raccourci est un effet plus que douteux. Monsieur Musso aura voulu dire que son héroïne ― “espiègle”, “sexy " et "mutine”, comme il la qualifiera dans les paragraphes suivants, avec un brio auquel mon gagne-pain m’a habitué ― a lancé vers notre table de nuit un bras sans en déterminer au préalable la direction, autrement dit d’une façon hasardeuse. Aléatoire n’est pas tout à fait un synonyme de hasardeux. Le mot a pu avoir un certain chic mais il n’en reste pas moins qu’il signifie “soumis au hasard”. On dira par exemple que le succès d’un livre est aléatoire (dans des proportions que s’efforce d’ailleurs de rendre raisonnables votre directeur du marketing). Peut-on écrire sérieusement, Monsieur, “Juliette lança vers la table de nuit un bras soumis au hasard qui projeta le radio-réveil sur le sol” ? Je ne le pense pas. Nous aurions corrigé ainsi :

Juliette lança, d’une façon hasardeuse, vers la table de nuit, un bras, qui projeta le radio-réveil sur le sol.

Mais nous n’en aurions pas fini. Projeter, en effet, est impropre dans le contexte. À tout le moins, c’est une exagération. Ce verbe signifie “jeter loin en avant, avec force”. Ce n’est pas ce que semble faire notre bras, aléatoire ou pas. Ou bien Juliette est dotée d’une force surhumaine et incontrôlable, ce que la suite du texte n’indique pas.

Juliette lança, d’une façon hasardeuse, vers la table de nuit, un bras, qui fit tomber le radio-réveil sur le sol.

Voilà tout de suite qui paraît plus plausible. Mais alors ― soudain, comme dirait monsieur Musso ― nous nous avisons de la superfluité de ce “sur le sol”. Où, ailleurs que sur le sol, notre radio-réveil pourrait-il tomber ? De savoureux cas particuliers sont toujours possibles, mais en l’occurrence nous sommes dans la chambre tout ce qu’il y a de plus banale d’une jeune femme tout ce qu’il y a de plus banale et c’est donc sur le sol, nécessairement, que choit le radio-réveil. Comme nos corrections précédentes ont quelque peu alourdi la phrase originale, c’est d’autant plus volontiers que nous sacrifierons cette précision inutile.

Juliette lança, d’une façon hasardeuse, vers la table de nuit, un bras, qui fit tomber le radio-réveil.

Cela, je l’avouerai, ne me satisfait pas. Je vois bien que toutes ces incises entravent la lecture et foutent par terre la rapidité cavalière voulue par monsieur Musso. C’est que j’ai trop cherché à respecter l’original. Pas la peine de se voiler la face : cette phrase était complètement naze et il faut la refaire entièrement.

Juliette lança à l’aveuglette un bras vers le radio-réveil et le fit tomber de la table de nuit.

N’est-ce pas infiniment plus clair ? Toute l’erreur de monsieur Musso consistait à faire de la table de nuit la cible du bras de Juliette, alors que c’était le radio-réveil qu’elle visait, fût-ce approximativement. La moindre des choses que l’on soit en droit d’exiger d’un auteur ayant le front de commencer un livre par une telle péripétie, c’est que celle-ci soit exprimée en bon français. Nul besoin de vous dire que le reste du livre est à l’avenant, et nécessiterait un travail similaire à celui que je viens ― gratuitement ― d’effectuer. C’est pourquoi, au nom d’une certaine idée de la dignité éditoriale et alléché par l’appât du gain, je vous prie de considérer etc.

_________________
Pour briller en société, je mange du cirage Daodi

« L'éducation coûte trop cher ? Essayez l'ignorance ! »A.Lincoln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fabricepaulmier-photographies.fr
Daodi
Esclavagiste de la Légion
Daodi

Nombre de messages : 5889
Localisation : Paris
Points : 2713
Date d'inscription : 29/03/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyMer 26 Aoû 2009 - 16:17

Un magnifique roman d'un écrivain français vivant (comme quoi tout est possible)

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 51-jqaDiY%2BL._SL500_AA240_

Vraiment très très bien.

Et sinon je vous met un extrait d'un roman qui sortira dans quelques mois et qu'en bon fan boy nous achèterons nombreux.

Citation :
« L'AMÉRIQUE

Le nez au carreau, j'ai espionné notre Histoire pendant quatre ans. Ce fut une longue enquête itinérante et une extorsion à coups de pied dans la porte. J'avais le droit de voler et la bride sur le cou.

J'ai suivi des gens. J'ai posé des micros et mis des téléphones sur écoute et j'ai suivi les grands événements par ellipses. Je suis resté dans l'ombre. Mon travail de surveillance établit le lien entre “ Alors ” et “ Maintenant ” d'une façon qui n'a jamais été révélée auparavant. J'étais là. Mon reportage est étayé par des rumeurs plausibles et des indiscrétions d'initiés. Des masses de documents écrits permettent de le vérifier. Ce livre est construit sur des documents publics détournés et des journaux intimes dérobés. Il représente la somme de mon aventure personnelle et de quarante années d'études approfondies. Je suis à la fois un exécuteur littéraire et un agent provocateur. J'ai fait ce que j'ai fait et j'ai vu ce que j'ai vu et c'est à force de travailler sur le sujet que je suis parvenu à découvrir le reste de l'histoire.

La véracité pure des textes sacrés et un contenu du niveau des feuilles à scandales. C'est cet assemblage qui lui donne tout son mordant. Vous portez déjà en vous le germe grâce auquel vous vous laisserez convaincre. Vous vous rappelez l'époque que ce récit fait revivre et vous pressentez qu'il s'agit d'une conspiration. Je suis venu vous dire que tout est vrai et que ce n'est pas du tout ce que vous pensez.

Vous me lirez avec une certaine réticence et vous finirez par capituler. Les pages qui suivent vous contraindront à succomber.

Je vais tout vous raconter. »

_________________
Pour briller en société, je mange du cirage Daodi

« L'éducation coûte trop cher ? Essayez l'ignorance ! »A.Lincoln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fabricepaulmier-photographies.fr
synaid
Esclavagiste de la Légion
synaid

Nombre de messages : 2840
Localisation : Bretagne
Points : 1147
Date d'inscription : 08/02/2006

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 28 Aoû 2009 - 19:29

worzeele a écrit:
Tiens, j'ai vu que Tran Anh Hung allait faire une adapation d'une nouvelle de Murakami, "Norwei no mori". J'ai hâte de tsa !
M'enfin, bon, je vais déjà attendre 1Q84 de Murakami et "I come with the rain" de Tran Anh Hung qui sortiront dans un avenir plus proche.
Ca y est, fini Kafka, tres bon, je vais commencer la course au mouton sauvage et probablement L'elephant s evapore quand je fais la carpette sur la plage.
Si j ai le temps, je recommence les chroniques de l oiseau à ressort <3

_________________
Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 0031 dps gnéééééé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Throwontax
Esclavagiste de la Légion
Throwontax

Nombre de messages : 2658
Age : 40
Localisation : La ville rose-cassoulet
Points : 739
Date d'inscription : 08/09/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 28 Aoû 2009 - 20:32

synaid a écrit:
worzeele a écrit:
Tiens, j'ai vu que Tran Anh Hung allait faire une adapation d'une nouvelle de Murakami, "Norwei no mori". J'ai hâte de tsa !
M'enfin, bon, je vais déjà attendre 1Q84 de Murakami et "I come with the rain" de Tran Anh Hung qui sortiront dans un avenir plus proche.
Ca y est, fini Kafka, tres bon, je vais commencer la course au mouton sauvage et probablement L'elephant s evapore quand je fais la carpette sur la plage.
Si j ai le temps, je recommence les chroniques de l oiseau à ressort <3

Des noms comme ça, ça me rappelle l'excellent "Un cheval dans la salle de bains" de Douglas Adams. Rolling Eyes

_________________
How much wood would a woodchuck chuck if a woodchuck would chuck wood ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chez.com/theproject
Daodi
Esclavagiste de la Légion
Daodi

Nombre de messages : 5889
Localisation : Paris
Points : 2713
Date d'inscription : 29/03/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyLun 31 Aoû 2009 - 18:23

Les premières pages d'un livre qui ne sera jamais fini car l'auteur est mort.

Quel dommage.

Citation :
Une époque de fils de chiens, d’Albert Cossery

« Mokhtar s’assit à la terrasse d’un café d’apparence sordide, mais dont la radio diffusait un air de la chanteuse mythique qui lui rappelait sa mère Malika, laquelle ne pouvait écouter cette complainte d’un amour perdu, sans que les larmes emplissent ses yeux. À cette heure matinale, à part un dormeur affalé sur un banc, comme une épave rejetée par la nuit, l’endroit offrait un calme, certes précaire, mais pour l’instant, propice à la réflexion. Naturellement il n’était pas dans l’intention du jeune homme de réfléchir encore sur la pérennité de la bêtise humaine, ni vitupérer les minables dirigeants de ce monde, tous ces sujets étant depuis longtemps épuisés et ne méritant aucune nouvelle critique plus approfondie. Pour tout dire, ce qu’il souhaitait dans l’immédiat, c’était un coin tranquille où pouvoir évoquer – avant qu’il ne perde toute sa saveur – l’incident burlesque qui avait précipité son renvoi du poste d’instituteur dans une école d’un quartier populaire, de la ville côtière, réputée historique, qu’on appelle Alexandrie. Tout avait commencé par une discussion sans motif apparent, avec le directeur de l’établissement scolaire, un homme pétri d’ignorance et, de surcroît, marié à une femme laide. Cette double particularité le rendait odieux et intolérant dans ses relations avec les personnes intelligentes et célibataires. Après quelques insinuations perfides sur la luxure liée au célibat, ce géniteur d’enfants dégénérés l’avait accusé d’avoir fait oublier à ses élèves, en l’espace de quelques mois, ce qu’ils avaient mis plusieurs années à apprendre. Nullement surpris par cet éloge qu’il jugeait hautement mérité, Mokhtar ne pu résister à la tentation de porter un coup définitif et global à la hiérarchie, fût-elle de médiocre qualité. Il répondit d’un ton apitoyé, comme s’il adressait ses condoléances à un veuf, dans l’affliction, que ses élèves avaient quand même appris quelque chose de très important pour leur avenir, à savoir que le directeur de cette école était un âne et qu’il fallait le remplacer par un vrai âne, certainement plus agréable à regarder. Pour tout esprit libéré des préjugés séculaires consistant à sacraliser l’homme, il était évident que traiter d’âne un humain, c’était insulter l’âne. Mais le directeur, incapable d’assimiler une doctrine aussi audacieuse, se mit à hurler qu’un fou essayait de l’égorger, attirant par ses cris une meute de sauveteurs bénévoles qui se saisirent de Mokhtar et le jetèrent, avec les imprécations d’usage, hors de l’école.

Mokhtar n’était pas mécontent de cette expulsion brutale, car elle lui conférait un statut de dissident politique et de martyr de la liberté d’expression, susceptible d’intéresser par-delà les mers, les intellectuels des riches pays démocratiques. Ces braves penseurs, adeptes d’un humanisme sans frontières, avaient la faculté de rendre célèbre le plus insignifiant de la planète, pour peu que celui-ci ait subi quelques brimades ou quelques mois de prison par un gouvernement qualifié, pour la circonstance, de dictature sanglante. Cette idée le réjouissait comme une énorme plaisanterie. Durant un moment, il s’amusa de la perspective d’un exil doré en terre étrangère, sollicité et adulé par toutes les têtes pensantes de l’hémisphère occidental. C’était là, il en était conscient, une apothéose lointaine et même improbable, pour la raison que le genre de dissidence dont il était le génial inventeur n’avait rien de commun avec une opposition à un quelconque gouvernement. Mokhtar ignorait totalement tous les gouvernements, qu’ils soient élus ou imposés par la force des armes, car tous sortis du même moule et composés des mêmes scélérats. Il était donc stupide de vouloir renverser un gouvernement, pour se trouver en fin de compte devant un gouvernement pire que le précédent. Et dans l’obligation de recommencer indéfiniment cette comédie grotesque. Pour Mokhtar, la seule façon de combattre un régime politique ne pouvait se concevoir que dans l’humour et la dérision, loin de toute discipline et des fatigues que comporte ordinairement toute révolution. En vérité il s’agissait de s’offrir une distraction hors normes et non une épreuve déprimante pour la santé. Son combat contre l’ignominie régnante, ne nécéssitait ni groupe armé, ni même un sigle mentionnant son existence. C’était un combat solitaire, non un rassemblement de hurleurs (???) mais une facétieuse opération de sauvetage de l’humanité, sans lui demander son avis et sans attendre une autorisation venue du ciel. Depuis longtemps, Mokhtar avait décidé que son rôle dans la vie serait le dynamitage de la pensée universelle et ses relents nauséabonds qui encombraient depuis des siècles la faible cervelle des miséreux. Ecrasées et fragilisées, les masses humaines encore survivantes sur le Globe étaient portées de croire tout ce que leur raconte une propagande qui outrage en permanence la vérité. Il lui était apparu clairement que le drame de l’injustice sociale ne disparaîtra que le jour où les pauvres ne croiront plus aux valeurs éternelles de la civilisation, un palmarès de mensonges délibérés, programmé pour les tenir à jamais en esclavage. Par exemple, l’honnêteté. Les pauvres sont convaincus que l’honnêteté est la vertu fondamentale qui va sauver leur âme des flammes de l’enfer, et cette croyance les condamne à une misère endémique, tandis que les riches, dont les ancêtres ont inventé le mot, sans jamais y croire, continuent de prospérer. Il est certain que cette analyse, apparemment puérile, de l’économie capitaliste, ne satisfera pas les esprits sérieux, ennemis impitoyables de la vérité, parce que son simplisme les empêche de paraître profonds. Trois mois auparavant, lorsqu’il sollicita ce poste d’instituteur, Mokhtar n’ambitionnait nullement d’être profond en matière d’enseignement. Instituteur était l’emploi idéal pour commencer à mettre en pratique la destruction du discours pernicieux en usage sur tous ces continents, dont la traditionnelle imposture est de se proclamer civilisés. En effet l’école lui offrait une magnifique occasion d’agir sur des jeunes écoliers, plus prompts à la subversion que des adultes anesthésiés de longue date par le vocabulaire dominant. L’indignation du directeur l’avait assuré de son succès, du moins sur une partie infime de la population, mais ce maigre résultat représentait une charge explosive, maniée par une trentaine d’adolescents dotés d’une conscience rénovée, et qui s’apprêtaient à prodiguer partout leur nouveau savoir. Mokhtar voyait cette troupe de joyeux missionnaires s’agrandir et se répandre dans tous les pays, et pourquoi pas, au-delà des frontières vers les tristes cités du sud moribond.

La vision de cet avenir mirifique fut soudain troublée par les aboiements d’un chien qui donnait l’impression d’être d’une espèce rare, inconnue dans le quartier. Il y avait dans ses aboiements une dose remarquable d’insolence et comme un défi lancé contre, on ne savait, quelle engeance abhorrée. Subjugué et séduit par cette performance, Mokhtar envisagea de rechercher l’animal avec l’intention de l’adopter au cas où il aurait fui un propriétaire abusif et mal éduqué. L’idée de se promener avec un chien en laisse, le réjouissait déjà comme une attaque subtile à l’insupportable mythe de la suprématie de l’homme. Il se mit donc à inspecter la terrasse, mais au lieu d’une rencontre amicale avec un membre éminent de la race canine, il fut ébloui par une floraison de couleurs chatoyantes sous les pâles rayons d’un soleil d’hiver, brusquement apparu entre les nuages, comme pour participer à cette étonnante féerie. Le responsable de cette fantasque intrusion de la mode, symbole de la modernité, dans le décor crasseux de la terrasse, était un jeune homme d’une vingtaine d’années, au physique attrayant et à l’allure aristocratique, attablé à l’entrée du café, et qui exhibait une panoplie vestimentaire d’une grande témérité dans le choix des étoffes et des coloris. Ce jeune esthète s’était vêtu pour une visite touristique dans ces parages déshérités, d’un pantalon de lin blanc, d’une chemise de soie rouge, largement ouverte sur sa poitrine, et d’une veste noire en cachemire, ornée à la boutonnière d’un petit bouquet de jasmin. Pour compléter cette mise fastueuse et raffinée, il avait aux pieds des chaussures vernies, comme celles que portent les ministres et les proxénètes quand ils vont à l’opéra. Mais les excentricités de cet envoyé du diable ne s’arrêtaient pas là ; il fumait une cigarette de haschisch dont la fumée stagnante dessinait une sorte d’auréole au-dessus de sa tête.

Devant ce spectacle inouï, Mokhtar attendit calmement la suite, étrangement conscient que ce prince de l’élégance, égaré en ce lieu, avait à lui transmettre un message de la plus haute importance. On eût dit que le porteur de ce message avait perçu cette attente et qu’il était prêt à y répondre, car, sans tarder, il abandonna sa pose nonchalante, se redressa sur sa chaise, leva les yeux vers le ciel, puis, avec la constance du chanteur entamant l’air qui l’a rendu célèbre, il se mit à aboyer sur un ton farouche et obstinément sarcastique, semblant ainsi exhaler se hargne aux locataires de la maison d’en face. Au bout d’un moment, il arrêta ses aboiements et se tourna vers Mokhtar, visiblement satisfait de son exploit.

Mokhtar applaudit discrètement pour ne pas réveiller l’homme endormi sur son banc, seul élément de réalité tangible qui le préservait de l’affolement. Sans aucun doute, ces aboiements contenaient un sens caché qu’il lui fallait au plus vite décrypter, mais l’imitateur de chiens coléreux ne lui en laissa pas le loisir, en lui assénant cette phrase insensée :
– J’étais sûr que tu comprendrais.
– D’où te vient cette certitude ? demanda Mokhtar. Je serais heureux d’en connaître les raisons.

Le fringant jeune homme, qui se prénommait Haydar, se leva pour aller s’asseoir à une table près de Mokhtar et commença à parler avec une chaleur amicale intense, comme s’il voulait captiver son interlocuteur en vue d’une éternelle complicité.

– Je passais par là, guidé seulement par le hasard, quand je t’ai vu assis seul dans ce café pouilleux. Mais au lieu de la tristesse et l’accablement du solitaire, il flottait sur tes lèvres un sourire très particulier, ce genre de sourire narquois qui est un défi à l’infamie universelle. Tu te sentais plus puissant qu’aucun monarque ne le fut jamais. Cela m’a induit à penser que ta compréhension m’était acquise. »

_________________
Pour briller en société, je mange du cirage Daodi

« L'éducation coûte trop cher ? Essayez l'ignorance ! »A.Lincoln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fabricepaulmier-photographies.fr
Daodi
Esclavagiste de la Légion
Daodi

Nombre de messages : 5889
Localisation : Paris
Points : 2713
Date d'inscription : 29/03/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyMar 8 Sep 2009 - 10:53

fini le très bon "La fenêtre panoramique" (adapté au cinéma sous le titre de Revolutionary road) et commencé un roman en vers. Pas loin de 700 sonnet.

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 414FiSD%2BVmL._SL500_AA240_

_________________
Pour briller en société, je mange du cirage Daodi

« L'éducation coûte trop cher ? Essayez l'ignorance ! »A.Lincoln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fabricepaulmier-photographies.fr
Daodi
Esclavagiste de la Légion
Daodi

Nombre de messages : 5889
Localisation : Paris
Points : 2713
Date d'inscription : 29/03/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyLun 21 Sep 2009 - 16:34

Quand un auteur de polar ultra noir se met au roman historique, ca donne un roman énorme dans tout les sens du terme. Par contre donnez pas ca a votre petit frère y'a du sang, de la merde, des boyaux, de tripe. Beaucoup.

Et comme les bons romans historiques sont plutôt rare, faite vous plaisir.

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 517QqU8g2YL._SL500_AA240_

_________________
Pour briller en société, je mange du cirage Daodi

« L'éducation coûte trop cher ? Essayez l'ignorance ! »A.Lincoln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fabricepaulmier-photographies.fr
Daodi
Esclavagiste de la Légion
Daodi

Nombre de messages : 5889
Localisation : Paris
Points : 2713
Date d'inscription : 29/03/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 23 Oct 2009 - 16:58

alors la je vais pas tarder a finir un exellent polar

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 51lzXkDHGmL._SL500_AA240_

et après je pense que je vais attaquer ca

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 518xCPL5SZL._SL500_AA240_

_________________
Pour briller en société, je mange du cirage Daodi

« L'éducation coûte trop cher ? Essayez l'ignorance ! »A.Lincoln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fabricepaulmier-photographies.fr
nexo
Master Floodeur
nexo

Nombre de messages : 1416
Age : 32
Localisation : je ne sais plus trop
Points : 812
Date d'inscription : 14/08/2006

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 23 Oct 2009 - 22:35

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Masseffectnovel
Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Mass-effect-ascension-cover-thumb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dazel
Floodeur no life
Dazel

Nombre de messages : 2744
Age : 37
Localisation : Perdide
Points : 649
Date d'inscription : 02/11/2005

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 EmptyVen 23 Oct 2009 - 23:18

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 51JTFXA4GEL._SL500_AA240_

Fantasy vachement bien. thumright

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 51zR%2BSQjQAL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA240_SH20_OU01_

Fantasy vachement bien. thumright

Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 51SVF2PKBFL._SL500_AA240_

SF bof bof. Thumb down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dazeland.com
Contenu sponsorisé




Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?   Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ? - Page 19 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous lisez quoi la, tout de suite maintenant ?
Revenir en haut 
Page 19 sur 30Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 24 ... 30  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bulles: vous buvez quoi?
» Et sinon, vous faites quoi le mercredi soir?
» Vous pourrez détruire tout ce qui vous plaira… (pv)
» GP Ghent Vous jouez quoi ?
» vous pensez quoi de notre baron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légion Sauvage :: Forum public :: L'inclassable-
Sauter vers: